• WEB_inauguration A8-E42-18

    L’autoroute A8/E42 enfin rouverte !

    Depuis ce mercredi 17 mai vers 11h, l’autoroute A8/E42 a été rouverte à la circulation en direction de Bruxelles, le 31 mai,  l’ensemble des voies sera totalement libéré dans les deux sens : c’est une excellente nouvelle pour tous les usagers de ce tronçon largement fréquenté : on arrive à près de 23.000 véhicules par jour sur ce tronçon.

    « Ce chantier entre Froyennes et Lamain d’un côté et entre Lamain et Kain de l’autre, était colossal mais indispensable : l’état de la voirie était dramatique pour les automobilistes, » explique Rudy Demotte. Interpellé par les riverains, un travail s’est amorcé avec eux. C’est ainsi que 7500m2 de murs antibruit ont été posés. Un record sur une autoroute wallonne, même si des études vont encore être faites afin de vérifier s’ils suffisent. Rudy Demotte salue la collaboration qui s’est nouée entre les différents partenaires : le SPW et la Sofico.

    Le chantier réhabilite en profondeur 7,5 km d’autoroute entre Froyennes et Lamain, vers la France, ainsi que 9 km entre Lamain et Kain, vers Bruxelles, sur l’autoroute E42/A8. Pour le concrétiser, il a fallu démolir la voirie jusqu’aux sous-fondations mais aussi reconstruire de nouvelles structures dont une voirie en béton armé continu. Ce matériau présente de nombreux avantages car il est, à la fois, plus résistant et durable mais surtout il produit de faibles nuisances acoustiques. Ajoutons que pour améliorer la fluidité du trafic, une troisième bande de circulation entre Kain et  l’échangeur de Marquain (E42/A8-E403/A17) a été créée. Ce chantier de près de 40 millions d’euros n’a pas que porté sur la voirie, les travaux ont aussi concerné l’égouttage, l’entretien des fossés avec comme objectif de limiter les risques d’inondation.

    Ainsi Yves Fobelets, ingénieur de la Direction générale des Routes et Bâtiments du SPW, « huit ouvrages d’art ont été réalisés. Les travaux commencés en 2015 ont été organisés en quatre phases pour un montant de 40 millions d’euros. La quatrième et dernière phase portait sur le tronçon allant de l’échangeur de Marquain (E42/A8-E403/A17), jusqu’à Kain, en direction de Bruxelles. Elle a débuté en novembre 2016 et sera totalement achevée le 31 mai 2017, avec un mois d’avance par rapport au dernier calendrier annoncé.  A l’occasion nous avons réhabilité trois échangeurs, posé 230.000m3 de béton armé continu, 18,5 km de glissières de sécurité en béton, 16 km de glissières métalliques, 8 km de tuyaux d’égouttage et 7500 m2 d’écrans acoustiques. »

    Dans le courant du mois de juillet, c’est le chantier de la Chaussée de Bruxelles qui devrait débuter pour améliorer la sécurité de tous. Rudy Demotte a insisté auprès du SPW et de la SOFICO pour qu’une information précise soit dispensée aux riverains et usagers, et pour le respect des délais.



     

  • image-generique-news

    Présidentielle française 2017 : réaction de Rudy Demotte

    Rudy Demotte, Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, prend acte des estimations de résultats à l’issue du premier tour du scrutin de l’élection présidentielle française et déplore la qualification de la candidate du FN.
    L’élection française a passionné et passionne le public belge et international tant l’enjeu est important : la France est, souligne Rudy Demotte, le pays des droits de l’homme, c’est un laboratoire pour toute l’Europe.
    « Aujourd’hui, il ne faut pas que la vague populiste balaie la France, juste après l’élection de Donald Trump aux Etats-Unis. Le succès du FN est et reste inquiétant, les idées extrêmes percent partout et malheureusement pas uniquement dans la société française. »
    Ce scrutin témoigne pour Rudy Demotte du désarroi et du malaise profonds dans lesquels se trouvent les citoyens français, se sentant éloignés, abandonnés des centres de décisions.
    « À deux semaines du deuxième tour et à quelques semaines des élections législatives, il faut que nos voisins français fassent barrage au populisme et aux idées dangereuses du FN en soutenant Emmanuel Macron qui devra formuler des propositions constructives pour lutter contre les inégalités qui fracturent la société française et redonner de l’espoir. »​



     

  • cbaaac96-d8d0-11e6-a317-3e3700d50dc7_web__scale_0.0983333_0.0983333

    Les coups durs pour les travailleurs se succèdent!

    Juste une semaine – jour pour jour -après l’annonce faite par la direction générale de l’Entreprise Cleanlease, c’est maintenant au tour des travailleurs de l’entreprise Pompes Deplechin de subir de plein fouet des menaces de licenciements. 32 emplois, en suspens depuis des semaines, seraient perdus et, à nouveau, des dizaines de familles touchées. Ici aussi, la procédure Renault va être enclenchée. Pour le Bourgmestre Rudy Demotte, « c’est à nouveau une manifestation de violence sociale envers les salariés: les travailleurs trinquent et, encore une fois, les explications de la direction ne semblent pas très claires. Un nouveau coup de couteau dans le contrat social. »

    Et le Bourgmestre Rudy Demotte de poursuivre: « il ne faut pas baisser les bras et c’est dans ces circonstances que j’entends réaffirmer ma solidarité totale avec les travailleurs. Je prends contact dès cet instant avec les organisations syndicales pour voir comment soutenir ensemble et efficacement les ouvriers et les employés ».



  • view

    Cleanlease : Rudy Demotte interpelle la direction et va se concerter avec les syndicats

    L’annonce faite par la direction générale de l’Entreprise Cleanlease, ce jeudi après-midi, est une « véritable catastrophe sociale alors que les travailleurs se sont battus pour faire vivre l’entreprise», estime le Bourgmestre Rudy Demotte. 69 postes sont menacés, dont beaucoup d’emplois moins qualifiés, des dizaines de familles sont touchées.

    La procédure Renault serait enclenchée. Beaucoup trop de souffrances sociales et de précarité affectent déjà les ouvriers et les employés : cette nouvelle est, aux yeux du bourgmestre, un coup de poignard de plus dans le dos des plus faibles.

    « Encore une fois », ajoute-t-il. « Ce sont les travailleurs seuls qui trinquent pour assurer la rentabilité. »

    Avant la réunion de concertation sociale prévue le 24 avril prochain, le Bourgmestre Rudy Demotte va se concerter avec les organisations syndicales afin de cerner avec elles les enjeux et voir comment leur apporter son soutien de la manière la plus efficace. Dans un souci de solidarité active , il a interpellé dès aujourd’hui la Direction du Groupe Cleanlease Fortex, basée à Oedelem pour obtenir des explications sur les motivations de ce licenciement collectif et tenter, aux côtés des syndicats, de trouver des solutions.



  • WEB_un arbre pour la wapi-13

    Plantez votre arbre pour la Wapi !

    Un arbre pour la Wallonie picarde, c’est lancé ! 350.000 arbres vont être plantés à l’horizon 2025 : nous sommes tous concernés. Citoyen, entreprise, association, école : nous pouvons tous participer. Chaque commune aura son arbre, à Quevaucamps, symbole de cet engagement. Tournai y a son pommier et a défini ses objectifs : un arbre par habitant, soit près de 70.000 arbres d’ici 2025.

    Ce projet éco-citoyen et solidaire est bon pour notre environnement mais pour notre région et ses nombreux pépiniéristes ! Chacun peut participer en s’inscrivant sur www.unarbrepourlawapi.be, tous les trois mois, un planteur sera tiré au sort et pourra bénéficier d’un bon d’achat de 20€.



  • C6QB6BcXMAAC3Mj

    Rencontres eurométropolitaines smartcities

    Une question « la ville de demain : quelle offre numérique pour le citoyen ? », posée par l’Eurométropole, cet après-midi, à l’occasion de ses « rencontres eurométropolitaines smartcities » et une multitude de réponses et de déclinaisons. A Tournai, les projets ne manquent pas. Comme Rudy Demotte, Bourgmestre, l’a souligné : «notre volonté est de faire de Tournai: une ville connectée, où Internet est un outil qui facilite la vie des habitants.»

    Et les initiatives foisonnent. Des projets soutenus par les fonds européens comme toute la modification du plateau de la Gare, de la Place Crombez, de la Rue Royale pour en faire un quartier connecté physiquement et virtuellement : un investissement de 8,5 millions d’euros. C’est aussi le réaménagement de Tournai Expo qui doit devenir un espace moins énergivore, adapté aux nouvelles technologies et aux attentes du public. Ou encore la préservation de l’Hôtel des Anciens Prêtres qui deviendra un espace symbolisant tout autant le passé que l’avenir. Avec IDETA, la Ville de Tournai investit, sur Tournai Ouest III, dans un pôle d’excellence dédié aux nouvelles technologies (9,1 millions d’euros et  2,3 millions d’euros pour la voirie). A Technicité, au cœur du quartier St Piat, le FABLAB et le Hub Créatif sont déjà à l’œuvre pendant que l’ilôt Madame est en pleine mutation (11,4 millions d’euros soit 8 millions d’euros pour les infrastructures et 3, 4 millions pour l’animation). 

    Il y a aussi toutes les actions menées par la Ville pour faciliter les démarches administratives des citoyens, l’e-guichet s’étoffe et le guichet classique restera accessible à ceux qui le souhaitent. Prochainement, les Tournaisiens pourront commander des documents administratifs en ligne et les recevoir sans se déplacer, payer en ligne une multitude de services comme la crèche, les repas scolaires, les inscriptions aux stages organisés par la Ville,… mais aussi déposer une demande de permis d’urbanisme en ligne ou encore via le guichet des associations, remplir tous les documents nécessaires à l’organisation d’un événement…

  • arbre-2

    Un Arbre pour la Wallonie picarde : en attendant le printemps

    Les Bourgmestres de la Wallonie picarde se réunissaient ce lundi matin pour évoquer un certain nombre de projets concernant l’ensemble du territoire et aussi. «Un arbre pour la Wallonie picarde » avance à grands pas ! « Ce projet soutenu par la Province de Hainaut dans le cadre dans son action de supracommunalité sera officiellement lancé le 21 mars à Quevaucamps », explique Rudy Demotte, Bourgmestre de Tournai et président de la Conférence des Bourgmestres. Et Serge Hustache, Président du Collège provincial, d’insister : «La Province dispose d’un budget pour mener des actions concernant toutes les communes, le choix s’est porté sur cette opération qui nous touche tous. »

    Un logo a été réalisé suite à un appel aux écoles, aux graphistes de la région. C’est le projet de Denis Cambier qui a été retenu pour sa poésie, cinq autres projets façonnés par des étudiants de la section arts graphiques de l’IPES ont également reçu les félicitations du jury.

    Ce logo se retrouvera sur le site internet, lancé lui-aussi, le 21 mars. On y trouvera toutes les essences et le décompte des arbres plantés ou à planter.

    arbre-2 arbre



     

  • Conférence de presse Parc naturel des plaines de l'Escaut

    Parc naturel des Plaines de l’Escaut : un pas supplémentaire pour l’adhésion de Tournai

    C’était une ambition forte, inscrite dans la Déclaration de Politique communale : l’adhésion de Tournai au Parc naturel des Plaines de l’Escaut. Après de longs mois de discussions, l’élaboration d’un programme de plus de 200 pages, le projet entre dans une nouvelle phase. Dès le 14 mars, des réunions d’information sont prévues pour en savoir plus sur ce qu’est le parc, sur ce projet d’extension, sur les missions qu’il a à remplir. Des rencontres pour construire ensemble concrètement des projets !

    « Adhérer à un parc, c’est défendre un tourisme rural, un tourisme vert. C’est aussi agir pour les paysages et l’environnement, privilégier une activité durable pour les agriculteurs, les producteurs locaux», explique le Bourgmestre, Rudy Demotte. L’expérience des parcs naturels des Collines et des Plaines de l’Escaut, créés il y a une vingtaine d’années, est stimulante pour Tournai qui est, par ailleurs, engagée dans des programmes comme Natura 2000 ou de Développement rural.  Le Parc naturel des Plaines de l’Escaut est un territoire de 26 500 hectares qui reprend les communes de Rumes, Brunehaut, Antoing, Péruwelz, Beloeil et Bernissart et comprend actuellement 65 000 habitants. Depuis quelques années, il a façonné de nombreux projets intéressants.

    Aujourd’hui, le Parc naturel des Plaines de l’Escaut va s’agrandir et étendre son périmètre. La commune de Tournai va faire partie du Parc naturel. Tournai, ville à la campagne, Tournai et sa magnifique ceinture verte, a beaucoup d’atouts à faire valoir. En entrant dans la dynamique d’un parc, elle pourra également avoir une réflexion globale, territoriale sur des préoccupations qui dépassent le cadre strict de notre commune : les inondations en sont le plus bel exemple.  

    Pour mieux comprendre cette démarche, de nombreux rendez-vous sont prévus pour informer, consulter, écouter, se rencontrer et échanger. 46 rendez-vous sont prévus de mars à octobre 2017.



     

  • TOURNAI  A LA MAISON DU PICHOU REMISE D'UN CHEQUE DE 20.000 EUROS DE LA PART DE CARREFOUR (14.02.2017)
(Photo Bernard LIBERT SUDPRESSE  NORD ECLAIR)

    Maison St-Piat

    20.000€, c’est le montant du chèque remis par Carrefour Froyennes à l’asbl Maseon du Pichou Saint-Piat. 20.000€ parce que la Maison du Pichou a été gratifiée de 25.558 clics, 25.558 coups de pouce à la solidarité. Tout à l’heure, il y avait beaucoup d’émotion, beaucoup de passion  aussi et une générosité qui fait chaud au coeur : Martine Maenhout a rappelé l’histoire de cette maison pas comme les autres et dévoilé ses idées pour l’avenir. Les 20.000 € serviront à créer une cuisine pour apprendre aux enfants du quartier à manger des légumes transformés et pour apprendre aux mamans à cuisiner… Ecole des devoirs, colis alimentaires, conseils juridiques : l’association est sur tous les fronts. Chaque jour, les bénévoles distribuent des colis alimentaires à 179 familles, 87 enfants.  L’association peut s’appuyer sur quantité d’autres associations, de personnes qui ont envie d’aider. Un grand bravo à Martine et à tous les bénévoles et merci à Carrefour !  

    photos : Bernard Libert – Sudpresse



  • IMG_0373

    Tombée de métier à Tournai, dans les derniers ateliers de tapisserie wallons

    Moment exceptionnel aux Ateliers Tournaisiens de Tapisserie du CRECIT. Les licières ont achevé le tissage d’une tapisserie de l’artiste Laurence Dervaux. Une technique ancestrale, la haute lice, typique de Tournai et qui s’y perpétue a permis de réaliser cette œuvre magnifique : un faux monochrome blanc recto, verso. Le tissage a été exécuté avec une laine et une soie de la même teinte, seul le changement de matière dessine le motif qui se révèle en s’approchant de l’œuvre : un registre de 191 ossements humains. Cette tapisserie sera la pièce principale d’une installation. Elle est aussi un plaidoyer pour la diversité culturelle et raciale. La tombée de métier a eu lieu le 10 février. « Le moment est prenant : des mois de travail s’achèvent et l’œuvre apparaît enfin », explique Rudy Demotte, Bourgmestre de Tournai. « Notre ville accueille le dernier atelier de tapisserie de Wallonie, fruit d’un beau partenariat avec la Province de Hainaut. C’est une tradition qui se transmet, un savoir-faire qui continue à vivre. »



Page 1 sur 111234510Dernière page »