• image-generique-news

    Pacte national pour les investissements stratégiques / Le Pacte pour un enseignement d’excellence et la recherche, investissements prioritaires de la Fédération Wallonie-Bruxelles

    Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles défendra ses investissements consentis dans le cadre de la mise en œuvre du Pacte pour un Enseignement d’excellence et de la Recherche scientifique auprès du Premier ministre Charles Michel en vue du « Pacte national pour les investissements stratégiques ».

    Depuis l’annonce de la création de ce pacte à l’automne 2016, le gouvernement de la FWB s’est pleinement investi dans ce processus visant à engager un dialogue avec la Commission européenne pour plus de souplesse dans l’évaluation des trajectoires budgétaires.

    Alors que l’enseignement et la recherche ne figuraient dans un premier temps pas dans les thèmes définis par le gouvernement fédéral en matière d’investissements stratégiques, ceux-ci ont été intégrés dans la réflexion par le Comité stratégique du Pacte dès septembre 2017.

    La pertinence des dépenses liées au Pacte pour un Enseignement d’excellence a été réaffirmée lors d’une réunion intercabinet mi-janvier, et ce malgré leur incompatibilité théorique avec la définition comptable d’un investissement telle que prévue dans le SEC 2010.

    « Le Pacte d’excellence représente bien un investissement, que ce soit du point de vue économique que politique, puisque le budget de la FWB devra supporter une hausse temporaire des dépenses afin de mettre en œuvre cette importante réforme », explique le Ministre-Président Rudy Demotte. « On ne peut pas réduire le bien-fondé d’un investissement uniquement par sa classification comptable SEC 2010 ! »

    Le Bureau du Plan a par ailleurs reconnu la complexité de la quantification des impacts du Pacte pour un Enseignement d’excellence sur l’économie. « Face à cette particularité, nous avons demandé et obtenu du Premier ministre que les impacts de ce type d’investissement puissent faire l’objet d’une analyse qualitative pour démontrer leur caractère productif pour l’économie », précise M. Demotte.

    Les dépenses annuelles de financement de la Recherche peuvent, elles, être considérées comme des investissements au sens du SEC 2010, d’après le Bureau du Plan, et figureront sur la liste des investissements stratégiques de la FWB.

    Au total, le montant des investissements qui seront défendus par la FWB dans le cadre du Pacte national pour les investissements stratégiques représentent un montant entre 300 et 400 millions par an à l’horizon 2020.



     

Comments are closed.