• image-generique-news

    La question migratoire au cœur d’un projet soutenu par la FWB en Guinée

    Le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a confirmé mercredi son soutien à la poursuite des négociations sur le financement du projet « WONTANARA » par le Fonds fiduciaire d’urgence en faveur de la stabilité et de la lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière et du phénomène des personnes déplacées en Afrique.

    « Ce programme, porté par la fondation ECES (European Centre for Electoral Support), vise à aborder la question des migrations dans une vision holistique en agissant sur la création d’emplois locaux dans les principales zones de la migration intra-guinéenne, en accompagnant les retours des migrants n’obtenant pas le statut de réfugié et en impliquant les diasporas européennes », détaille le Ministre-Président Rudy Demotte, en charge des Relations internationales.

    D’un budget de 35 millions d’euros sur 4 ans, provenant entièrement du Fonds fiduciaire d’urgence de l’UE pour l’Afrique, le projet serait co-présidé par Wallonie-Bruxelles International et l’APEFE avec un représentant du Programme guinéen de Réforme de l’Etat et de Modernisation de l’Administration (PREMA). Le programme impliquerait également l’Université de Liège (Cellule d’appui politologique en Afrique et dans les Caraïbes), ECES, le Réseau Mondial Guinée Nouvelle ainsi que l’AWEX, le Forem et Fedasil.

    La Guinée a été récemment identifiée par la FWB et la Région wallonne comme cible pour la constitution d’un nouveau partenariat de coopération. « Ce projet, s’il aboutit et reçoit le feu vert du Fonds fiduciaire d’urgence, contribuera dès lors positivement aux futurs contacts avec les autorités guinéennes », relève Rudy Demotte.



     

Comments are closed.