• image-generique-news

    Subvention pour des animations philosophiques et citoyennes dans les écoles.

    Sur proposition de la Ministre de l’Education, Marie-Martine Schyns, le Gouvernement a décidé d’octroyer une subvention de 35.000 € à l’ASBL Philocité. Cette subvention permettra de répondre aux demandes des écoles dans l’animation d’ateliers philosophiques pour les élèves, au développement des activités de l’ASBL dans d’autres provinces et d’aider les enseignants en leur proposant des formations et du matériel pédagogique.

    L’ASBL PhiloCité regroupe des enseignants et chercheurs en philosophie issus de l’Université de Liège. Celle-ci propose chaque année 400 animations de discussions philosophiques et citoyennes dans les écoles et assure la formation de plus de 250 enseignants. L’ASBL est très sollicitée pour les activités qu’elle propose et souhaite développer son activité sur l’ensemble du territoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Dans le cadre de la mise en œuvre du cours d’Education à la  philosophie et la citoyenneté  l’ASBL propose des cycles d’animations qui visent non seulement la formation de l’enseignant mais également la création et la diffusion d’un matériel pédagogique adapté.

    Trois axes sont développés par cette ASBL :

    1. Favoriser le développement d’aptitudes philosophiques chez les enfants (animation directe des jeunes en ateliers et travaille sur les modes d’expression, d’argumentation et sur la faculté de jugement).
    2. Mieux connaître et faire connaître la pratique de la philosophie avec les jeunes (Développement des programmes de recherche sur les mécanismes d’intégration, de diminution de la violence et gestion des conflits par la mise en œuvre d’ateliers philosophiques).
    3. Former à la pratique de la philosophie avec les élèves (animations de discussions  et d’ateliers philosophiques).

    Ce projet comprend également une dimension de production d’outils d’animation pratiques et pédagogiques pour le cours de philosophie et de citoyenneté. Ces outils sont transmis à tous les  enseignants qui le souhaitent.

    Actuellement, lors de la réception de la demande des écoles, les critères d’acceptation sont les suivants :

    • Priorité aux établissements scolaires d’encadrement différencié ;
    • L’engagement de l’enseignant et de la direction. En effet, le cycle proposé nécessite un investissement en temps pour permettre un travail en profondeur.


     

Comments are closed.