• image-generique-news

    Fédération Wallonie-Bruxelles, l’Université ouvre ses portes aux 6-12 ans !

    Le Vice-Président du Gouvernement, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Jean-Claude Marcourt, a décidé de soutenir la création d’une Université des Enfants. Ce projet pilote inédit en Fédération Wallonie-Bruxelles permettra de créer un espace de rencontres et d’échanges entre chercheurs, professeurs de l’Université et des enfants de 6 à 12 ans.

    Le Ministre de la Promotion de Bruxelles, Rachid Madrane a également souhaité soutenir le projet.

    Au-delà du transfert de connaissances, cette « Université des Enfants » est également un outil ludique et pédagogique qui développera la curiosité naturelle des enfants, attisera leur esprit critique et leur soif d’apprendre. Placé en dehors du cadre scolaire, cette Université a également pour vocation d’aider à l’épanouissement des plus jeunes dans un contexte ouvert, sans discrimination aucune et sans pression ou obligation de performance. Ce projet est un formidable atout pour revaloriser le rôle de vulgarisateur de la recherche et nouer des liens avec les chercheurs.

    Ce projet jouera également un rôle en tant qu’instrument de lutte contre les exclusions sociales et l’inégalité des accès aux savoirs. En touchant des enfants issus de tout milieu social, l’Université des Enfants permettra de démystifier l’accès à l’enseignement supérieur et plus particulièrement le monde universitaire.

    L’Université des Enfants est un concept qui existe déjà à travers le réseau European Children’s Universities Network (EUCU.NET) qui implique une quarantaine de pays, plus de 350 projets d’universités, 14.000 scientifiques, et 530.000 enfants par an. C’est à travers la participation de l’Université Libre de Bruxelles que la Fédération Wallonie – Bruxelles se lance à son tour dans l’aventure. Dès la rentrée académique 2017, l’ULB  ouvrira chaque samedi ses campus aux enfants. La séance inaugurale aura lieu ce samedi 20 mai.



     

Comments are closed.